Blog World Café Le ministère des…

Nouvelles

Le diaconat en Malaisie ne cesse de croître depuis 1974

La stratégie de la “tête de pont” vient de la stratégie militaire qui consiste à gagner une zone frontalière de surface réduite à partir de laquelle est menée une avancée vers le reste du territoire. Dieu a-t-il utilisé cette méthode pour le développement du diaconat permanent en Malaisie ?

La Malaisie est un pays du Sud-est asiatique qui a obtenu son indépendance de la Grande Bretagne, en 1957. La Malaisie orientale et occidentale est séparée par la Mer de Chine méridionale et elle compte une population multi-ethnique et multi-religieuse de 32 millions d’habitants dont 9,2 % de chrétiens. L‘Église catholique compte 9 diocèses avec Kuala Lumpur (KL) la capitale, un archidiocèse métro.

Bild vergrößern C’est à KL que le premier diacre permanent, le Révérent A.P Thomas, fut ordonné en 1974. Lorsqu’il était enfant, il était servant de messe et il a ressenti l’appel à devenir prêtre mais, plus tard, quand son frère est décédé de pneumonie, il est devenu, par nécessité, le gagne-pain de sa famille. En juin 1967, lorsque le concile Vatican II autorisa la restauration du diaconat permanent, cette décision a réveillé son premier désir ; en 1971, après un discernement avec le prêtre de sa paroisse, il fit acte de condidature auprès de l’archevêque de Kuala Lumpur. L’archevêque en référa à Rome et après réception de quelques recommandations pour la formation, il demanda au prêtre de la paroisse de mettre en place une formation de trois ans couvrant l‘Écriture, le Droit canon, la Liturgie etc. Le 16 avril 1974, A.P. Thomas fut ordonné. Comme il travaillait au service du gouvernement, il n’a été rémunéré par le diocèse qu’au moment de sa retraite de la fonction publique en 1996. Aujourd’hui A.P Thomas est âgé de 87 ans, père de cinq enfants et grand-père de huit petits-enfants. Il poursuit son service dans sa paroisse mais de façon très limitée compte tenu de sa mauvaise santé.

Pour une raison ou pour une autre, jusqu‘à aujourd’hui le diacre Thomas demeure le seul diacre permanent dans l’archidiocèse de KL. Sollicité sur le sujet, Thomas s’est exprimé pour expliquer que beaucoup de gens n’ont encore pas une compréhension claire de l’identité et de la mission des diacres. Il a mis en avant deux raisons probables : en premier lieu, certains ont le sentiment qu’il y aura moins de vocations de prêtres comme les hommes pourraient être plus attirés par l‘état d’homme marié, au sein du clergé. Ensuite, d’autres considèrent qu’il y aura un chevauchement des ministères et des comparaisons négatives entre prêtres et diacres, tout spécialement quand un diacre est vu comme plus compétent dans certains domaines, l’homélie ou la relation avec les paroissiens par exemple.

En juin 2010, le père Paul Tan, évêque du diocèse de Melaka-Johor (M/J) a pris la décision audacieuse d’ordonner diacre le docteur Sherman Kuek. Sherman était un ministre protestant marié depuis de nombreuses années ; en 2008, à Pâques, il fut introduit dans la pleine communion de l‘Église catholique. Il est titulaire d’un BSc Hons en mangement (UK), d’un Master et d’un Doctorat en Théologie obtenu au Trinity Theological College de Singapour. Aujourd’hui, le diocèse de Melaka-Johor (M/J) compte neuf diacres permanents dont beaucoup ont une profession civile (dentiste, avocat, directeur de banque, homme d’affaire etc). Tous sont mariés à l’exception de Adrian Ng qui lui, est célibataire.

En 2012, le père Sebastian, évêque du diocèse de Penang (Pg), a pris contact avec moi pour envisager le diaconat. À l‘époque et déjà depuis trente, j’avais un service temps plein en tant qu’ancien, présidant une communauté d’engagement charismatique catholique. Après une période de discernement, j’ai mis un terme à ma fonction de président vétéran et j’ai été ordonné en novembre 2014. Aujourd’hui, dans le diocèse de Penang, nous sommes quatre à être diacres en service et trois autres sont en formation.

Bild vergrößern À ce jour, nous avons organisé deux conférences de diacres et épouses de la Malaisie péninsulaire avec la présence de nos trois évêques de KL, M/J et Pg. En 2018, nous avons accueilli le diacre Tony Aspinall venu d’Australie comme orateur principal. Une autre conférence est prévue plus tard, cette année, avec Fr Rocky Boaz et un diacre de Mumbai (Inde) qui en seront les présentateurs. Nous nous concentrerons encore sur l’identité et la mission des diacres car le besoin subsiste d’approfondir le rôle et la mission des diacres. En tout cas, malgré tous les défis du ministère, dans sa providence Dieu a établi une “tête de pont”, ici en Malaisie, et le diaconat permanent commence à se développer et à croître.aysia einen „Brückenkopf“ errichtet, und das Ständige Diakonat wird gedeihen und wachsen.

Rev Deacon Clement Samuel, Coordinateur des diacres permanents du diocèse de Penang, Malaisie occidentale


Précédent …